Matter-of-fact

Gabriela Albergaria, Cécile Beau, Yasmina Benabderrahmane, Alexandra Bircken, Elina Brotherus, Jim Campers, Rodolphe Delaunay, Jean Dubuffet, Sophie Dubosc, Sandra Lecoq, Jonathan Loppin, Kotscha Reist, Alain Sonneville, Stéphane Thidet, Yoann Thommerel, Tatiana Wolska

Du 19 juin au 19 septembre 2021

Jonathan Loppin, Barrage, 2021, Jim Campers, Liquid light, 2016, Cécile Beau, Aven, 2020, Gabriela Albergaria, The space between #2, 2021. Vue d'exposition © Marc Domage

Yoann Thommerel, Manifeste exposé, 2021. Vue d'exposition © Marc Domage

Alain Sonneville, Peau de Balzac recueillie sur le Balzac en redingote, 1997, Yasmina Benabderrahmane, La verge d'Ouranos, 2016, Stéphane Thidet, Fagot, 2014. Vue d'exposition © Marc Domage

Sandra Lecoq, Merci Patron, 2020. Vue d'exposition © Marc Domage

Elina Brotherus, Le Spectateur (mise en abîme), 2021. Vue d'exposition © Marc Domage

Rodolphe Delaunay, Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, 2011, Alexandra Bircken, Body print n°1, 2013 et Held, 2016, Kotscha Reist, Paysage dans les mains, 1999. Vue d'exposition © Marc Domage

Matter-of-fact

Gabriela Albergaria, Cécile Beau, Yasmina Benabderrahmane, Alexandra Bircken, Elina Brotherus, Jim Campers, Rodolphe Delaunay, Jean Dubuffet, Sophie Dubosc, Sandra Lecoq, Jonathan Loppin, Kotscha Reist, Alain Sonneville, Stéphane Thidet, Yoann Thommerel, Tatiana Wolska

Du 19 juin au 19 septembre 2021

« Matter-of-fact », la 2ème édition de « Voisins de Campagne » réunit cinq artistes plasticien·nes et un auteur, en résidence dans cinq propriétés privées remarquables de Normandie. Ils et elles ont produit une œuvre ou un ensemble d’œuvres, conçu pour chaque lieu et fabriqué sur place avec le soutien de l’équipe du SHED et, le cas échéant, des personnes présentes sur place.

Parallèlement, les artistes sont réuni·e·s pour une exposition collective à la Galerie Duchamp sur les mêmes dates que le parcours. D’autres artistes viendront y faire dialoguer leurs oeuvres avec celles des artistes du parcours « Voisins de Campagne ».

Matter-of-Fact / Les pieds sur terre
L’expression anglaise « as a matter of fact » et le qualificatif qu’elle a généré (« matter-of-fact ») se traduiraient littéralement par « la matière des faits ». Elle caractérise une tournure d’esprit, une façon d’aborder le monde avec pragmatisme, partant d’occurrences particulières plutôt que de lois générales. Elle pourrait désigner une façon de regarder le monde qui, plutôt que de chercher à voir un système englobant le tout, s’attache à prendre en compte la diversité des variations du monde. Une approche qui préfère les pluriels et les minuscules au singulier capital.

C’est dans ce sens, dans cette attention aux particularités des lieux que s’inscrit « Voisins de Campagne #2 » : des lieux qui n’incarnent pas seulement un patrimoine, une histoire et dont il faudrait valoriser ce qui est typique et les rattache à une catégorie, mais aussi ce qui en fait des sites singuliers : les rêves et les projections mentales qui les ont nourris, les vies qui les ont parcourus, les familles, attachées à un territoire, qui les ont conçus, fait évoluer et continuent aujourd’hui à tenter de les faire vivre non comme des anachronismes mais comme des lieux de vie et de rencontres.

C’est ici la traduction littérale de l’expression à laquelle on s’attachera, avec des artistes qui partent de la matière – et notamment de la matière des lieux – pour les habiter de leurs propres imaginaires et fictions, mêlées à celles des êtres qui les ont occupés.

Une édition rapportera l’ensemble du parcours et des propositions artistiques.

Plus d’information sur le parcours : https://www.voisins-de-campagne.org

Page d’accueil et visuels :  © Marc Domage, 2021