31 ANS

Une (presque) rétrospective

26 novembre 2022 - 22 janvier 2023

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

Vue de l'exposition 31 ANS © Arnaud Bertereau, 2022

31 ANS

Une (presque) rétrospective

26 novembre 2022 - 22 janvier 2023

Après tout, il nous a semblé que 31 ans était un anniversaire duchampien

En ne cherchant aucunement à abolir un quelconque hasard, nous avons sélectionné quinze artistes qui furent précédemment exposés à la galerie Duchamp depuis 1991. On s’amusera de la diversité réunissant ces artistes venus d’horizons esthétiques parfois divergents. On arguera cependant que c’est précisément ici que se dessinera la caractéristique première d’un centre d’art : le lieu du champ des possibles hétérogène. Le protocole curatorial de cette exposition est simple : inviter quinze artistes à présenter deux œuvres. L’une issue de leur première exposition à la galerie Duchamp ; la suivante reflétant leurs travaux récents. Au rez-de-chaussée, les œuvres initiales puis à l’étage les celles d’aujourd’hui – en somme, il s’agit de considérer la galerie Duchamp comme un espace de contraction temporelle.

30 œuvres donc, pour 30 années passées. Parmi les artistes présentés, certain.e.s ont presque débuté leur parcours à la galerie Duchamp, à l’instar de Valérie Belin. D’autres y sont venu.e.s fréquemment, comme Guy Lemonnier ou une seule fois comme Pascal Pesez. Quelques-un.e.s sont également installé.e.s à proximité comme Kacha Legrand ou Pierre Creton qui interroge notre territoire dans une œuvre au long cours. Il arrive aussi que des artistes viennent de plus loin, comme le belge Jacques Charlier. Une distance qui lui avait d’ailleurs permis de détourner plus aisément quelques vues de la ville d’Yvetot et d’en faire les matrices d’une œuvre présentée à la galerie Duchamp. Comme Charlier, l’on constatera que la plupart continuent à poursuivre les mêmes recherches que celles qu’ils avaient pu nous faire partager quelques décennies plus tôt. L’on pourrait aussi citer Georges Rousse – qui fut le premier des artistes exposés à la galerie Duchamp – mais aussi Joël Hubaut, Dominique de Beir, Iris Levasseur ou encore Francis Marshall. A contrario, on constatera que Morgane Fourey a opéré quelque révolution copernicienne dans son œuvre, passant de propositions sculpturales et imposantes à un travail plus pictural qu’elle met, depuis peu, en scène.

On l’aura compris : la galerie Duchamp n’est pas tant un espace d’exposition, qu’un espace d’accompagnement et devant provoquer l’expérimentation. Bref, encourageant une ouverture des possibles. Enfin, tous appartiennent à différentes générations. Dès lors, mettre côte à côte des œuvres Vincent Barré, Sandra Lecoq, ou Timothée Schelstraete, c’est – presque – écrire non seulement une histoire particulière de l’histoire de l’art du XXème siècle et du début du XXIème, et tout autant revenir sur la construction des politiques culturelles publiques.

Pour le dire autrement, donner à voir comment un centre d’art, installé dans une zone rurale à pu, sur trois décennies, accompagner l’émergence de formes plastiques singulières, définir des enjeux culturels et s’inscrire, à travers sa programmation, sur un territoire afin d’y bâtir une relation avec ses publics et ses usagers. Car, que s’est il passé en 30 ans depuis que s’est transformé – sous l’impulsion de son premier directeur Thierry Heynen puis des équipes qui s’y sont succédé – une ancienne minoterie en centre d’art ? Une centaine d’expositions – ou presque -, tout autant d’artistes qui y ont présenté leurs travaux, des projets iconoclastes, des éditions de livres et de catalogues, le désir de rencontre(s) et de découverte(s), des collaborations, des essais et des rapprochements, des premières expositions, des résidences, du partage. Surtout : du partage.

Un projet au long cours, porté par des équipes avec, à chaque fois, beaucoup d’enthousiasme, d’énergie, accompagnant ce qui s’invente ici au quotidien, au service des artistes et des publics. Bref, la vie d’un centre d’art dont la mission initiale est d’ouvrir un espace tout autant de monstration, que de réflexion sur la création actuelle et donc sur le monde tel qu’il est.

Dès lors, on pourrait sans doute dire que, en trente ans, les attentes, les espoirs, les manières de voir, de faire voir, de transmettre et d’interroger ont évolués et que chaque exposition est en somme comme un marqueur temporel non pas tant de ce qui s’est déroulé dans ce lieu, mais du monde tel qu’il va. Ainsi, nous fêtons nos 31 ans et il fallait, dès lors, accueillir une 31e œuvre qui affirme que le lieu est à ceux qui, demain, prolongeront le dessein de la galerie Duchamp. Nine Hauchard, jeune diplômée de l’école des beaux arts de Caen-Cherbourg, va investir notre façade avec des dessins issus de ses carnets, comme un livre ouvert sur la création non pas contemporaine, mais plus encore : celle au présent, progressif.

Avec Vincent Barré, Valérie Belin, Jacques Charlier, Pierre Creton,
Dominique de Beir, Morgane Fourey, Nine Hauchard, Joël Hubaut,
Sandra Lecoq, Kacha Legrand, Guy Lemonnier, Iris Levasseur,
Francis Marshall, Pascal Pesez, Georges Rousse et Timothée Schelstraete

 

La galerie Duchamp remercie Pub Impression Yvetot et les galeries Nathalie Obadia, Circonstance Galerie.

Les espaces d’exposition seront fermés dès le samedi 24 décembre 2022 inclus et rouvriront le mercredi 4 janvier 2023.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

galerie Duchamp

pour recevoir nos invitations, notre programme, nos actualités

Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, ni partagée. Se désinscrire est possible à tout moment.